AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Leevy • Je t'aimerai toute ma vie, loin du froid de décembre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


✣ messages : 36



MessageSujet: Leevy • Je t'aimerai toute ma vie, loin du froid de décembre...   Ven 21 Déc - 23:02


Leevy-June Hemingway
est Anastasia
Citation :
in the land of stories
nom complet ✣ Son Altesse Impériale la grande-duchesse Anastasia Nikolaïevna de Russie ou tout simplement Anastasia Romanov âge ✣ 19 ans statut civil ✣ fiancée royaume ✣ Royaume de Russie, Saint-Petersbourg. titre ✣ Princesse de Russie situation familiale ✣ Ses parents, ses trois soeurs et son frère se sont fait tuer par Raspoutine. Il ne lui reste plus que sa grand-mère et Dimitri. conte ✣ Anastasia.

in storybrooke
nom complet ✣ Leevy-June, prénom peu commun, sans doute issue de la folie de mes parents adoptifs. Quant à mon nom, simple, magnifique, et avec une belle référence à l'écrivain : Hemingway. âge ✣ 22 ans job ✣ serveuse sa mission ✣ Tout comme dans Land of stories, Anastasia est séparée de sa famille. Si elle veut rentrer, elle doit retrouver sa grand-mère sauf qu'elle ne sait par où chercher. Sa mémoire est devenue sélective depuis qu'elle est arrivée à Storybrooke : elle sait ce qu'elle doit faire mais ne semble pourtant pas se souvenir de sa vie à Land of stories. Assez embêtant, direz-vous, mais c'est exactement ce qui plait à la méchante reine. Et le cher Dimitri est compris dans le lot des souvenirs effacés. Anastasia a du boulot : chercher des gens dont elle ne se souvient même pas !groupe ✣ Love me, tender avatar ✣ Willa Holland.

caractère ✣
doux/ce vive pleine de joie triste amicale associable intelligente simplet/e calme colérique réfléchi/e impulsive simple orgueilleux/se

panda-pandy / 16 ans / Via Skype
Il est top


Dernière édition par Leevy-June Hemingway le Mer 26 Déc - 6:22, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


✣ messages : 36



MessageSujet: Re: Leevy • Je t'aimerai toute ma vie, loin du froid de décembre...   Ven 21 Déc - 23:02

• sweet story of mine
Citation :


Land of stories:
 



« Anya, tu m'écoutes ?! Pour qui te prends-tu... la princesse de Russie ? Ici, tu n'es rien d'autre qu'une orpheline, comme les autres. »

Ça y est, j'ai 18 ans, je quitte enfin l'orphelinat. A moi la vie et la liberté ! Je n'en pouvais plus de tous ces ordres. Anya par-ci, Anya par-là... Laissez-moi vivre ! Enfin, je respire. C'est bon de se sentir libre, vous ne trouvez pas ?
Et je sais ce que je dois faire : me rendre à Paris. Pourquoi ? Bonne question ! Il le faut, c'est tout. Je sais que je trouverai des réponses si je m'y rends. Si "ensemble à Paris" est inscrit sur mon médaillon -seule trace de mon passé- c'est qu'il y a une raison. Des gens devaient m'aimer. Peut être que moi aussi j'ai une famille.
Je pars vers la gare de Saint-Petersbourg. Qu'il est bon de partir ! J'ai toujours rêvé de voyager. Tous ces autres lieux ont l'air si... fascinants ! Pourtant, on se contentait de me dire que je rêvais trop. Mais je me fis à mon instinct, j'espère juste ne pas faire d'erreur. Et bien, le voyage commence mal : il me faut un passeport pour partir. Quelle drôle d'idée ! Tant pis, j'aurais juste un peu de retard sur ce que j'avais prévu puisque, fort heureusement, la chance semble me sourire de nouveau sous la forme d'une vieille femme. Celle-ci m'indique que je dois me rendre au Palais Royal pour y trouver un certain Dimitri.
Wouah, comme c'est étrange. Ce palais me paraît familier. Oui, c'est ça : familier ! Étrange puisque je n'y ai jamais mis les pieds. L'orphelinat ne nous laissait pas sortir facilement. Mais cette immense salle, ce vase, ce tableau... J'ai l'impression de les connaitre. Vous savez ? Cette impression de déjà-vue quand vous arrivez dans un endroit que vous pensiez inconnu.
Dimitri est là. Un gros homme au visage inspirant confiance se trouve avec lui; Vladimir. Ils sont tombés sur la tête ! Ces deux-là me trouvent une ressemblance avec Anastasia, la fille du défunt tsar de Russie. N'importe quoi ! Je sais que je ne suis pas une princesse. Et quoi, encore ! Mais si y croire me permet d'aller à Paris, je veux bien me prêter au jeu. Après tout, tout ceci pourrait être amusant.



« Vois-tu, mon cher, les hommes sont tous des bébés ! »

Pour un premier voyage en train, je suis servie en émotion. En une journée, j'avais quitté l'orphelinat, rencontré : un adorable petit chien que j'ai par la suite appelé Pouka, un idiot de première sous le nom de Dimitri et son ami Vladimir. Et maintenant, je venais de sauter d'un train en marche et, de la sorte, j'avais survécu à une mort effroyable !
Le voyage est maintenant plus calme, mais néanmoins fatiguant. De train en bus, puis de bus en bateau... Jamais nous ne nous arrêtons longtemps. En Pologne, mes "leçons" pour tout savoir de mon rôle commencent. J'écoute et retiens tout de l'histoire, la famille et les manies de la Grande Duchesse Anastasia. Mais tout de même, cet imbécile de Dimitri aurait pu me prévenir que j'aurais dû voir la première cousine de l'Impératrice avant l'Impératrice elle-même.
Trop tard pour faire demi-tour, je suis déjà lancée. Mais quand je réfléchis trop, la peur m'envahit. Et bien, oui ! Regardez-moi un peu ! Trouvez-vous que je ressemble à une duchesse ? Pas le moins du monde ! Non, je ne suis qu'une fille sans passé et... sans avenir. Heureusement, la détermination de Vlad -et peut être aussi celle de Dimitri- m'aide à continuer. "Je suis une princesse", il suffit que j'y crois suffisamment fort et le tour est joué !
Chaque jour, tandis que nous avançons, mes compagnons encrent dans ma mémoire des souvenirs, m'inventent un passé. Celui d'Anastasia. C'est étrange mais tout me semble évident, facile à retenir. J'ai même l'impression que ces souvenirs étaient déjà en moi, attendant simplement le moment où ils seraient réanimés.



Tandis que le bateau tangue doucement sur la mer, je danse au même rythme, suivant la mélodie des vagues. Dimitri me sert de cavalier et je dois bien avouer qu'il n'est, finalement, peut être pas si stupide que ça. Certes, il est et restera toujours maladroit avec les mots mais son compliment -enfin ce qui ressemble à un compliment- m'a touché. Il remonte dans mon estime à mesure que les jours passent. Notre valse est ensorcelante, l'euphorie qu'elle provoque est pareille à celle que l'on ressent avec de l'alcool. Tellement euphorique que Dimitri et moi sommes à deux doigts de nous embrasser. Mais la raison surpasse le reste et il part sans rien dire, me laissant seule, complètement troublée. Vous imaginez ? Je me suis "saoulée" avec une valse. Assez original comme alcool, n'est-ce pas ?
L'euphorie passée, le sommeil me submerge, accompagné d'un doux songe. C'est beau, c'est délicat, c'est lumineux et coloré. Je suis mon petit frère et retrouve mes sœurs et mon père. Tout parrait réel, nous nageons dans une béatitude divine. Je les aime. Ils me demandent de les rejoindre dans l'eau. Évidemment que je veux les rejoindre ! Être avec ma famille... Que demander de plus ? Mais tout devient sombre, je m'accroche au rêve mais il disparait complètement. Non ! Non, laissez-moi ! Je ne sauterai pas ! L'eau est effrayante, noire puis enflammée. Comment une mer peut-elle prendre feu ? Je veux que tout cesse, je ne me sens pas bien, j'étouffe, je me consume, je... Dimitri. Je ne suis que sur le bateau, à l'abri dans les bras de Dimitri. Juste Dimitri. Ça y est, tout va mieux, je suis en sécurité temps qu'il est avec moi.



Paris, enfin ! Nous y sommes et c'est merveilleux. Mieux qu'un rêve, mieux que tout. Ça brille de toute part, je retrouve les couleurs chaudes qui m'enchantent tant.
Mais c'est anxieuse que je me rends chez Sophie, la cousine de celle que j'espère de tout cœur être ma grand-mère. Je réussis l'interrogatoire sur Anastasia avec brio. Plus qu'une étape : l'impératrice.
Au ballet, je la vois, elle est là, si proche et pourtant si loin. Elle est belle, majestueuse, et magnifiquement effrayante. Mon anxiété revient deux fois plus forte, paralysant mes membres. Mes jambes me portent à peine alors que je suis Dimitri vers l'impératrice. Le moment crucial est arrivé.
Mais j'ai mal... Dimitri, un escroc, un menteur. Ces mots tournent douloureusement dans ma tête. Je ne suis que sa marionnette dans ce tissus de mensonge. Évidemment, il a fallu que je tombe amoureuse de lui ! L'amour est ce qu'il y a de plus douloureux. Je déteste ça. Au final, Dimitri n'est pas stupide; c'est moi qui l'est. Il faut que je parte, je ne me sens pas bien ici. Comment a-t-il pu jouer avec mes sentiments et me mentir depuis notre rencontre ! Je me déteste, je me hais de l'aimer à ce point.
Mais l'impératrice fait son entrée dans ma suite sans me prévenir. Je suis confuse... Tellement pathétique ! Un flot de souvenirs survient dans ma tête. Tout est là, rien n'est jamais parti. Je suis Anastasia. Grand-maman sent toujours la menthe poivrée... Nous nous sommes retrouvées. J'avais raison, j'ai une famille ! Tout ce que je cherchais est arrivé. Alors pourquoi ce vide reste toujours en moi ? Tout le monde me traite comme une princesse. Comme la princesse que je suis... Les bals de mon enfance se reproduisent aujourd'hui, accompagnés de grand-maman. Elle aussi sait. Elle voit qu'il me manque quelque chose.
« Ma chérie, je t'aime plus que tout mais va. Va le retrouver et sois heureuse ! Te savoir heureuse m'importe plus que de te voir triste auprès de moi. Si ton bonheur n'est pas ici, cours le chercher ailleurs avant qu'il ne s'échappe. »
Ses paroles résonnent en moi. Dimitri. Évidemment ! Je l'aime toujours, même si j'essaye de refouler tout ce que je ressens, au plus profond de mon être. Rien à faire, mon amour se voit à trois kilomètres !
Comme si mon temps pour retrouver Dimitri n'était pas déjà suffisamment compté, il faut que Raspoutine intervienne. Cet.."homme", ou plutôt ce ramassis de pourriture défraichie n'a toujours pas fini avec sa lubie de tuer tous les Romanov. Mourir ce soir ne rentre pas dans mon emploi du temps, je dois déjà retrouver Dimitri avant qu'il ne reparte pour Saint-Petersbourg, je n'ai pas le temps de me faire tuer ! Que croit-il ?
Et comme à chaque fois avec Raspoutine, tout devient pareil à un cauchemar. Le genre de cauchemar qui reste gravé en vous à jamais, qui vous fait tressaillir de peur dès que la nuit se couche. Raspoutine fait peur à voir. Ses yeux globuleux et son teint vert vomi, nauséabonde; dégouterait quiconque le regarderait. Il s'acharne et je suis faible. Effectivement, il use d'une magie sombre, invoquant des esprits maléfiques. Je suis déjà vaincue face à ça. Je tombe inéluctablement. Mais mon preux chevalier arrive in extrémis, me sauvant avant que je ne le sauve. D'un coup de talon efficace, j'écrase sans retenue le flacon de magie de Raspoutine. Le voir décrépir et disparaitre à tout jamais est d'une jouissance diabolique. Dimitri se réveille.
« _ Tu l'as tué ?
_ Non. Il était déjà mort depuis longtemps.
»
Nous nous embrassons. Ce moment est magique. Tous mes sens sont en éveil, je ressens tout à la fois et j'adore cette sensation. C'est tout simplement merveilleux. C'est dans un baiser que réside la vraie magie, pas dans un flacon de verre. Les meilleures choses ne sont jamais matérielles. Tout comme l'amour qui explose entre Dimitri et moi.
Nous repartons pour Saint-Petersbourg sereinement, je sais que je retournerai à Paris pour y retrouver grand-maman. Toute la Russie sait que je suis Anastasia. Aucun tabou, pas de secret. Un soir de décembre -tous les événements sont toujours en décembre-, je vois Dimitri poser un genou à terre, juste devant moi. Au début, je ne comprends pas ce qu'il fait par terre. Je veux me baisser pour lui demander ce qu'il lui arrive, peut être ne se sent-il pas bien. Mais alors, il sort devant mes yeux un écrin ouvert sur la plus magnifique des bagues. Simple, or blanc et diamants, discrète et voyante à la fois. Il passe la bague à mon annulaire gauche.
Je le sais, je l'aime.


« Pour tomber dans ses yeux.
Tomber, m'abandonner au désir qui s'embrase.
Danser, dans ses yeux, danser.
Je veux tanguer aux accents de l'extase ».


And

Storybrooke:
 




Dernière édition par Leevy-June Hemingway le Mer 26 Déc - 18:27, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
NOTHING'S FINE, I'M TORN.

✣ messages : 189



MessageSujet: Re: Leevy • Je t'aimerai toute ma vie, loin du froid de décembre...   Ven 21 Déc - 23:03

Bon ben, je te répète pas tout ce que j'ai dis sur la bobox (il est tard), mais n'oublie pas que si tu as besoin, ma boîte mp t'es grande ouverte I love you

_________________
tell me you remember
There's a numb in my toes, Standing close to the edge, There's a pile of my clothes, At the end of your bed, As I feel myself fall, Make a joke of it all. @ONE DIRECTION.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
BURN, BABY BURN.

✣ messages : 699



come together
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: Leevy • Je t'aimerai toute ma vie, loin du froid de décembre...   Ven 21 Déc - 23:04

Leevy Leevy Leevy Leevy Leevy. :gangnam: :gangnam:

_________________
Pour le meilleur, et surtout pour le pire, Norma-Jean devient la Evil Queen. Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://once-uponatime.forumactif.org
avatar


✣ messages : 36



MessageSujet: Re: Leevy • Je t'aimerai toute ma vie, loin du froid de décembre...   Ven 21 Déc - 23:11

Merciii ♥️
Ahah, t'as kiffé ce smiley :leevy: Op op op op !


Dernière édition par Leevy-June Hemingway le Sam 22 Déc - 13:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
BURN, BABY BURN.

✣ messages : 699



come together
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: Leevy • Je t'aimerai toute ma vie, loin du froid de décembre...   Ven 21 Déc - 23:26

J'aurais dû l'appeler Leevy d'ailleurs. :gangnam:

_________________
Pour le meilleur, et surtout pour le pire, Norma-Jean devient la Evil Queen. Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://once-uponatime.forumactif.org
avatar


✣ messages : 36



MessageSujet: Re: Leevy • Je t'aimerai toute ma vie, loin du froid de décembre...   Ven 21 Déc - 23:50

Han ouaiiis

_________________
I can't lose you again
« UC. •• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♠ 'tention je mords

✣ messages : 51



come together
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: Leevy • Je t'aimerai toute ma vie, loin du froid de décembre...   Sam 22 Déc - 22:55

Welcome

_________________
I'm the big bad wolf... And I'm gonna eat you Twisted Evil
Itaque tum Scaevola cum in eam ipsam mentionem incidisset, exposuit nobis sermonem Laeli de amicitia habitum ☜ feets&foot ☞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Leevy • Je t'aimerai toute ma vie, loin du froid de décembre...   Dim 23 Déc - 22:19

ANASTASIA. MON CONTE PRÉFÉRÉ.
Bienvenue et réserve moi un lien
Revenir en haut Aller en bas
avatar


✣ messages : 36



MessageSujet: Re: Leevy • Je t'aimerai toute ma vie, loin du froid de décembre...   Lun 24 Déc - 0:05

Merci
Wouuuh ! Je me dépêche de faire ma fiche, alors

_________________
I can't lose you again
« UC. •• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Leevy • Je t'aimerai toute ma vie, loin du froid de décembre...   Lun 24 Déc - 8:09

Bievenuuuuue Anya :p
Revenir en haut Aller en bas
avatar


✣ messages : 36



MessageSujet: Re: Leevy • Je t'aimerai toute ma vie, loin du froid de décembre...   Mer 26 Déc - 2:37

Merci, chère Aurore.

_________________
I can't lose you again
« UC. •• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
BURN, BABY BURN.

✣ messages : 699



come together
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: Leevy • Je t'aimerai toute ma vie, loin du froid de décembre...   Mer 26 Déc - 17:22

Bonjour mesdemoiselles ! (oui, je fais un message commun sur les fiches des deux Anastacia parce que je suis une grosse flemmarde. :leevy:)
Alors déjà: bravo à toutes les deux, parce que vos fiches étaient superbes. Donc, Posy et moi en avons parlé ensemble, et c'est vrai que les deux fiches étaient géniales, mais vous ne pouvez pas avoir toutes les deux le même rôle. Rolling Eyes Donc, finalement, on a décidé de donner le personnage à Leevy, parce qu'on a toutes les deux trouvés que sa fiche était parfaite. Donc voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://once-uponatime.forumactif.org

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Leevy • Je t'aimerai toute ma vie, loin du froid de décembre...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Leevy • Je t'aimerai toute ma vie, loin du froid de décembre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ONCE UPON A TIME :: ✣ vie des personnages :: les présentations :: les validés-