AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ✖ YOU AND ME COULD WRITE A BAD ROMANCE (castiel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar


✣ messages : 287



come together
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: ✖ YOU AND ME COULD WRITE A BAD ROMANCE (castiel)   Dim 30 Déc - 20:30

I WANT YOUR LOVE, LOVE, LOVE, LOVE, I WANT YOUR LOVE
Il était sept heure du matin, et au lieu d'aller au boulot comme toute personne civilisée, moi, je rentrais du boulot. Bon, à vrai dire, je n'habitais pas très loin du casino, puisque je vivais juste à l'étage au dessus. Virer un ou deux clients qui rechignaient à rester, faire une dernière vaisselle, passer un coup de balais, et hop. J'avais enfin terminé. J'étais même pas fatigué, c'était mon rythme habituel ça. Veiller toute la nuit, et dormir toute la journée. J'avais l'habitude. Tous mes week end étaient identiques. Vous vous doutez bien que je si vous raconte celui-ci, c'est qu'il ne ressemblera à aucun autre bien que j'étais, pour le moment, persuadé du contraire.

Une poubelle. Merde. J'avais oublié de sortir les poubelles. Je pouvais la laisser là, et demander à ma serveuse de la sortir ? Nan, ce serait pas cool. C'était qu'une gamine, c'était bien trop lourd pour ses petits bras. Je grognais quelques mots et pris mon courage à deux mains. J'empoignai le gigantesque sac et tentai de sortir dehors. Je portai la poubelle des deux mains, ouvrir la porte s'annonçait assez hardie comme tâche. Blottis entre moi et la porte, je la soulevais avec tant bien que de mal et baissai la poignée de ma seconde main en serrant les dents. J'avais peur qu'elle tombe. Je me voyais mal aller chercher un autre sachet, tout remettre dedans et passer le balais à récurer ! J'attendis que la porte se claqua sur elle-même et sortis dehors. Le truc à poubelle était énorme, gigantesque. Je ne voulais pas poser le sac par terre, allez savoir pourquoi. Encore une de mes lubies. Je serra le sac contre mon buste et le métal de la poubelle pour libérer l'une de mes mains et l'ouvrir. Malheur. Le conteneur avait des roues et roula juste assez pour que le sac me tombe des mains et se brise. MILLE MILLIONS DE CROQUETTES hurlai-je avant de mettre un brusque coup de pied dans la poubelle. Je hurlai avant de tomber au sol. Je m'étais fait mal en cognant mon pied contre cette fichue poubelle. Que j'étais con.

_________________

jonhektor berkovitch est le chat botté. GARGOYLES, STANDING, AT THE FRONT OF YOUR GATE. TRYINT TO TELL ME TO WAIT, BUT I CAN'T WAIT TO SEE YOU. SO I RUN, LIKE I'M MAD, TO HEAVEN'S DOOR. I DON'T WANNA BE BAD, I WON'T CHEAT YOU NO MORE. ROSES, BEL AIR, TAKE ME THERE, I HAVE BEEN WAITING TO MEET YOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


✣ messages : 199



come together
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: ✖ YOU AND ME COULD WRITE A BAD ROMANCE (castiel)   Dim 30 Déc - 23:42

•• Sept heures tapantes. Couché, le jeune caméléon ? Non. Il faut dire que depuis qu'il est dans cette nouvelle vie – presque la malédiction est pour lui une bénédiction – il a tendance à profiter de tous les petits plaisirs quotidiens et nocturnes surtout. Et il faut avouer que depuis son entrevue avec Botté, il fait tout pour ne pas penser à lui. Y compris choisir une fille pour chaque soir. Si ça l'aide ? Absolument pas, mais autant s'en donner l'impression ! Même s'il n'a jamais été très fort pour l'auto-persuasion. Errant dans la rue, on aurait pu le croire saoul mais il a dessaoulé depuis un moment déjà. Le petit matin se lève et c'est presque avec un naturel déconcertant qu'il déambule au hasard des ruelles. Il ne sait même pas où Jonhektor habite. On appellera donc ça une pure coïncidence.

Lorsqu'il entend l'éclat de voix, il sait que c'est lui. L'expression, la tonalité, le timbre; pas de doute, c'est bien son chat. Une grimace fige un instant son regard, puis sa curiosité reptilienne l'emporte et il décide d'aller voir de quoi il s'agit. Il trouve sa réponse quelques mètres plus loin, en trouvant Botté au sol devant une poubelle avec qui, visiblement, il y a eu conflit. Un sourire moqueur sur ses lèvres, il s'approche alors, posant sur lui un regard rieur et drôlement vif alors qu'il est claqué. « Tu as enfin trouvé un adversaire à ta taille alors, chaton ? Une poubelle, hmm, j'y aurais jamais pensé, c'est imaginatif. » Toujours le persécuter, toujours le chercher, toujours se moquer. Pas question de parler de la dernière fois, pas de question de parler que ça fait deux semaines qu'il pense à lui jour et nuit. Si les caméléons ont bien quelque chose en commun avec les humains, c'est la fierté. Il s'arrête à côté de lui, passant une main dans ses cheveux un peu ébouriffé, lui donnant vraiment un air de bohème rêveur et complètement paumé dans les rues à sept heures du matin. Ou d'un clodo, mais c'est tout de suite moins poétique.

_________________
+ MONTRE-MOI TES EDENS, MONTRE-MOI TES ENFERS. J'aime tes envies, j'aime ta lumière. Tous les paysages te ressemblent quand tu les éclaires. icons LLAM & ZMAJ, wood spoon sign
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


✣ messages : 287



come together
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: ✖ YOU AND ME COULD WRITE A BAD ROMANCE (castiel)   Lun 31 Déc - 1:20

Je bondis sur moi-même. Si j'avais eu encore des poils, ils se serraient hérissés d'un seul coup. Sa voix, je pouvais la reconnaître parmi mille. Suave, grave, légèrement cassée. Je sentis mon cœur se froisser brusquement. Tu as enfin trouvé un adversaire à ta taille alors, chaton ? Une poubelle, hmm, j'y aurais jamais pensé, c'est imaginatif. Castiel. J'avais passé mes journées, comme mes nuits, à supplier le ciel de le faire venir à moi. Mon vœu était bel et bien exaucé. Je soupirai, ennuyé par sa présence. Enfin, ça, c'était ce que je voulais qu'il pense. Bah oui, il ne fallait quand même pas qu'il sache qu'il hantait mes pensées et que je dormais désormais avec le coussin sur lequel nous étions posés lors de notre premier et dernier rendez-vous. qu'est-ce tu fous là ? tu m'espionnes ? grognai-je en me relevant avec difficulté, me débarrassant des ordures dans lesquels mes pieds étaient enterrés. En relevant la tête, mon regard s'opposa encore une fois. Il passait systématiquement sa main dans ses cheveux, pour les ébouriffé. Il était si beau..

Je m'asseyais sur le bord du trottoir et ramassai un à un les cannettes et les bouteilles pour les jeter dans le sachet. Je mis quelques minutes à ranger tout ça en ne cessant de le chercher du regard. Tu pourrais m'aider, nan ? Il était aussi impoli qu'un yorkshire. Quoi qu'après réflexion, si les rôles avaient été inversés, je ne l'aurais pas aidé non plus.. J'en aurais profité pour me mettre derrière lui et mater son p'tit cul. Botté, ressaisis-toi merde. Je me relevai et rentrai dans le casino en me retournant vers lui. Tu viens boire un verre chez moi ? Je vous aurais bien dit que sa réponse avait été négative et que nos chemins avaient été séparés à jamais à partir de ce moment là, mais je n'aurais jamais eu l'occasion de vivre ma propre fin heureuse si ça avait été le cas. Nous montâmes rapidement chez moi. Je pris sa veste, l'accrocha au porte manteau et m'éclipsai à la cuisine, d'où je ressortis quelques secondes plus tard avec deux bières à la main. Je fixai le canapé quelques seconde, puis lui. Ce genre de moment embarrassant, et bien qu'il essayait de le cacher, il était aussi gêné que moi.

_________________

jonhektor berkovitch est le chat botté. GARGOYLES, STANDING, AT THE FRONT OF YOUR GATE. TRYINT TO TELL ME TO WAIT, BUT I CAN'T WAIT TO SEE YOU. SO I RUN, LIKE I'M MAD, TO HEAVEN'S DOOR. I DON'T WANNA BE BAD, I WON'T CHEAT YOU NO MORE. ROSES, BEL AIR, TAKE ME THERE, I HAVE BEEN WAITING TO MEET YOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


✣ messages : 199



come together
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: ✖ YOU AND ME COULD WRITE A BAD ROMANCE (castiel)   Lun 31 Déc - 11:14

•• Son soupir le fait légèrement sourire. Il joue toujours cette comédie qu'il y a entre eux, c'est parfait. « qu'est-ce tu fous là ? tu m'espionnes ? » Un léger ricanement s'échappe de ses lèvres. Un brin moqueur, mais surtout parce que c'est plutôt le contraire en fait, il a cherché à l'éviter, lui. À croire que les deux n'ont pas le même mode de fonctionnement cérébral. En même temps, entre chat et caméléon, entre prédateur et proie... Castiel ne répond rien, haussant juste les épaules; à quoi bon ? Il l'observe, le regard rieur, assis au milieu des déchets. Même là, il le trouve sexy. Même là, il a envie de lui... attendez, à quoi il pense là ? Il détourne le regard, observant plutôt à l'horizon le jour qui se lève avec timidité. La clarté est audacieuse et mystérieuse, rendant le moment encore plus étrange. « Tu pourrais m'aider, nan ? » Le brunet tourne la tête vers lui. Il le considère un moment avec un mélange de mépris et de compassion, avant de secouer la tête. « Hmm... nan. » répond-il, insolent. Il préfère de loin être là à le regarder et pouvoir se montrer moqueur qu'au sol avec lui où son corps serait trop proches et ses lèvres aussi. Il finit enfin et quand il s'éloigne, le coeur de Cassou se sert. Il s'en va ? Alors c'est tout ? « Tu viens boire un verre chez moi ? » Un frisson le parcourt. On a toujours connu un Pascal fort de caractère et sûr de lui dans ses convictions. Pourtant, dieu qu'il est faible face à ce chat. Aurait-il la force et l'envie de refuser ?

Il monte à sa suite, son souffle un peu plus court, revivant comme dans un flashback la dernière fois qu'il est venu ici. Il lui donne sa veste et va s'installer sur le canapé. Ah, ce canapé.. il a l'impression qu'il est encore chaud de leurs corps dessus, ou qu'il porte encore le parfum de leur tentation. Il a beau le cacher, et vouloir se camoufler comme il a pourtant si l'habitude de le faire, il se sent mal sur ce divan, comme si son tissu le brûlait. Quand il voit le chat revenir, il se lève et va directement à sa rencontre. Il s'arrête juste devant lui, considérant les bières avec une grimace. « L'alcool ça suffira pour moi pour cette nuit, je vais être chiant mais je préfèrerais un café. » Vérité ou excuse pour ne pas retourner s'asseoir là-bas ? On ne le saura sans doute jamais. Le devançant, Castiel s'en va alors en direction de la cuisine, cherchant où sont les capsules pour faire fonctionner la machine à café et sans succès, se contraint de devoir attendre qu'il le rejoigne. Il se pose dos au plan de travail, prêt à fixer son... son quoi ? ami, amant, amoureux, ennemi, rival ?

_________________
+ MONTRE-MOI TES EDENS, MONTRE-MOI TES ENFERS. J'aime tes envies, j'aime ta lumière. Tous les paysages te ressemblent quand tu les éclaires. icons LLAM & ZMAJ, wood spoon sign
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


✣ messages : 287



come together
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: ✖ YOU AND ME COULD WRITE A BAD ROMANCE (castiel)   Lun 31 Déc - 11:52

Pas d'alcool pour monsieur. Il s'abstenait au café. Sûrement était-ce, pour lui, une énième occasion de m'enquiquiner. Je soufflai doucement et tournoyai sur moi-même pour le rejoindre. Il cherchait éperdument les capsules à café. Je levai les yeux au ciel, quel idiot, elles étaient juste posées à côté de la machine en question. Je pris la boîte métallique dans laquelle ils étaient rangés et la secouai devant ses deux yeux. t'es décidément pas doué. bon ok, c'était pas une fouine. Il ne pouvait pas flairer le café, mais voilà. J'insérai une capsule dans le réservoir et mis une tasse en dessous. Seul le bruit du café qui découlait dans la tasse se faisait entendre. Nous restâmes silencieux. Longuement. Comme une éternité. Je lui tendis son café et tentai de passer la porte au même moment que lui. Nous ne pouvions passer les deux, l'encadrement de la porte était trop petit pour nos deux corps. Opposé, l'un à l'autre, mon regard affronta le siens. Je le regardai quelques minutes, muet, la bouche entre ouverte. Mes lèvres me brûlaient. Ses lèvres hurlaient au baiser, à l'union de nos bouches, au croisement de nos langues. J'en mourrais d'envie. Les secondes défilaient doucement, bien trop doucement. C'était limite douloureux, d'être là, à quelques centimètres de lui et de ne rien faire. Ce mec m'obsédait. C'était ignoble. Je me dégoutais. Il me dégoutait, quoi qu'il m'excitait plus qu'autre chose.. Heu.. Enfin bref. Je lui passai devant, j'étais pas un bon haute, mais il n'était pas spécialement poli et civilisé. Il ne connaissait rien aux bonnes manières quoi. Je m'étala sur un côté du canapé, les genoux repliés contre mon buste, sirotant ma bière. Lui était à l'autre bout du divan, sirotant, pour sa part, son café. Il était trop loin de moi.. Le lézard était espacé de son prédateur par plusieurs centimètres que je comparais à des mètres et des mètres. Je pivotai sur mes fesses, et appuya mon dos à son bras. Je bus ma bière d'une traite suite à ce changement de position. J'étais désormais si bien..

_________________

jonhektor berkovitch est le chat botté. GARGOYLES, STANDING, AT THE FRONT OF YOUR GATE. TRYINT TO TELL ME TO WAIT, BUT I CAN'T WAIT TO SEE YOU. SO I RUN, LIKE I'M MAD, TO HEAVEN'S DOOR. I DON'T WANNA BE BAD, I WON'T CHEAT YOU NO MORE. ROSES, BEL AIR, TAKE ME THERE, I HAVE BEEN WAITING TO MEET YOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


✣ messages : 199



come together
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: ✖ YOU AND ME COULD WRITE A BAD ROMANCE (castiel)   Lun 31 Déc - 12:30

•• Pas doué, ça c'est pas nouveau. Et au niveau de la politesse, il faut dire que sa maman caméléon ne lui a pas vraiment enseigné comment les humains se comportent, il apprend un peu sur le tas mais il ne se débrouille pas trop mal pourtant. Avec le chat, c'est volontaire et parfaitement calculé. Au moment de franchir la porte, moment de malaise. Ils ne peuvent la franchir tous les deux, et Cas' est presque certain qu'il a fait exprès d'arriver en même temps que lui. Il remonte son regard vers lui et soudain, une tension physique l'enserre tout entier pour ne plus le lâcher. Les secondes s'écoulent comme des heures et ses yeux ne cessent involontairement de descendre vers ses lèvres qui le supplient de les soulager de cette tentation. Il en tremblerait presque comme se maîtriser devient dur. Tout son corps lui hurle de céder, de le plaquer là contre un mur et de briser la distance insupportable qui sépare leurs lèvres. Mais sa raison le retient. Un caméléon ne peut pas faire ça avec un chat, à la base, c'est physiquement incompatible. Soudain, et pour une fois il l'en remercierai, Botté prend les devants et passe la porte. Castiel respire de nouveau – à croire qu'il faisait de l'apnée – et le rejoint, s'asseyant à l'autre bout du canapé. Il boit son café dans un silence troublant, un silence oppressant et assourdissant. Il évite de regarder vers la droite mais soudain, en sentant du mouvement, il tourne légèrement la tête vers celui qu'il déteste et désire au plus haut point à la fois. Quand il s'appuie contre lui, il tressaille. Son contact le brûle, le démange, et il adore ça. Son souffle s'est heurté quelques secondes puis il reprend une gorgée de café pour camoufler ça. Finalement, il le finit et le pose sur la table basse devant eux. Sans pouvoir résister, il se tourne lui aussi pour se mettre dans le même sens que lui, posant ses mains sur ses bras, lui indiquant de reculer pour sentir son dos contre lui. Il glisse ensuite avec audace ses mains autour de son buste, le serrant contre lui et s'en servant d'appui en même temps. Le silence devient intenable et alors, il le brise. « Je te manquais donc tant que ça ? » Faire croire qu'il se moque, qu'il s'en moque, que pour lui ça n'est pas le cas, qu'il le rabaisse,... pour cacher qu'il n'est pas le seul à avoir souffert de ce manque devenu obsédant de jours en jours.

_________________
+ MONTRE-MOI TES EDENS, MONTRE-MOI TES ENFERS. J'aime tes envies, j'aime ta lumière. Tous les paysages te ressemblent quand tu les éclaires. icons LLAM & ZMAJ, wood spoon sign
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


✣ messages : 287



come together
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: ✖ YOU AND ME COULD WRITE A BAD ROMANCE (castiel)   Mar 1 Jan - 11:58

J'étais tellement bien, là, dans ses bras, tel un chaton en manque d'affection. Je fermai les yeux alors que ses mains longeaient mes bras pour finalement emprisonner ma taille. C'était tout à fait ça, il m'emprisonnait, autant au sens propre qu'au sens figuré. J'étais prisonnier, esclave de mon désir pour lui. Je pivotai la tête et ne répondis nullement à sa question. Je ne voulais pas lui faire une éloge et tout lui avouer, non, mais je ne voulais pas non plus le décevoir. J'embrassai avec douceur et timidité sa joue, une fois, deux fois, puis trois et ainsi de suite. Mes baisers se faisaient de plus en plus insistants au fur et à mesure. Je me redressai faiblement pour parvenir à embrasser son menton, sa mâchoire, sa gorge. Je fermai les yeux et profitai pleinement de son visage. Je le voulais, rien que pour moi. Je me collai contre lui, je ne voulais faire qu'un avec Castiel Blackburn, l'homme qui m'obsédait comme ça ne me l'était plus permis. Je tournai sur moi même, à genoux devant lui. Je collai mon front au siens et glissai mes doigts le long de ses lèvres, ses lèvres.. Je les enviais plus que tout au monde. M'en lasser ? Jamais de la vie, non.. Mon souffle se mêlait au siens. Je l'enlaçai tendrement dans mes bras. Ma main sur ta tête, je la nichai dans mon cou et en profitai pour embrasser son cuir chevelu. Je passai mes doigts dans ses cheveux, pour les ébouriffer encore plus. Je ris du nez à l'idée de l'embêter, un peu. Je souris en le serrant contre moi. J'étais tellement bien, là, dans ses bras.

_________________

jonhektor berkovitch est le chat botté. GARGOYLES, STANDING, AT THE FRONT OF YOUR GATE. TRYINT TO TELL ME TO WAIT, BUT I CAN'T WAIT TO SEE YOU. SO I RUN, LIKE I'M MAD, TO HEAVEN'S DOOR. I DON'T WANNA BE BAD, I WON'T CHEAT YOU NO MORE. ROSES, BEL AIR, TAKE ME THERE, I HAVE BEEN WAITING TO MEET YOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


✣ messages : 199



come together
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: ✖ YOU AND ME COULD WRITE A BAD ROMANCE (castiel)   Mar 1 Jan - 12:25

•• Il ne comprend plus trop ce qu'il lui arrive mais il veut laisser ses questions de côté, il veut laisser ses préjugés derrière-lui. Il veut juste profiter de l'instant, de la chaleur de son corps et des frissons en réaction à ses mains. Castiel se laisse embrasser sur la joue, sentant ses lèvres parcourir sa mâchoire puis le haut de son cou. Il lâche un grognement rauque – vestige de reptile peut-être ? – en frémissant, les yeux clos, le souffle un peu heurté. Pour rien au monde il ne voudrait mettre fin à ce moment de douceur et de tendresse. Sa peau brûle sous les doigts de son amant, et lorsqu'il rouvre les yeux, celui-ci pose son front contre le sien. Le brun plonge ses yeux dans l'océan bleu des prunelles qui lui font face. Il sent ses doigts sur ses lèvres et il les embrasse doucement, sans le quitter une seule seconde des yeux. Il raffermit la prise autour de lui, glissant sa main sous son t-shirt pour caresser son dos et sa peau si douce. Il vient poser son front dans son cou, se laissant totalement aller contre lui comme un marin échoué. Il s'en remet à lui, peu importe ce que les autres penseront, il a trop besoin de ce chat. Savoir que leur romance est impossible – rien que la penser est difficile – est douloureux et Castiel oublie tout pour se concentrer sur le moment présent dont ils sont les seuls souverains. Redressant légèrement le visage, respirant son odeur, il tend le cou pour venir embrasser sa nuque, puis sa mâchoire à son tour, pour finir sa course au coin de ses lèvres, avec une lenteur calculée. Il accroche son regard, comme s'il lui demandait la permission. Son autre main remonte vers ses cheveux blonds, se perdant entre eux.

_________________
+ MONTRE-MOI TES EDENS, MONTRE-MOI TES ENFERS. J'aime tes envies, j'aime ta lumière. Tous les paysages te ressemblent quand tu les éclaires. icons LLAM & ZMAJ, wood spoon sign
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


✣ messages : 287



come together
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: ✖ YOU AND ME COULD WRITE A BAD ROMANCE (castiel)   Mar 1 Jan - 13:06

Ses lèvres contre les miennes. J'en rêvais, j'en jubilais rien qu'en y songeant. Ses lèvres parcouraient agréablement, lentement mon visage. Un croisement de regard, si expressif. Le message était clair, net, précis. Se laisser aller, une seconde fois, sans aucune question, sans aucune conscience. Je comblai rapidement l'espace qui séparait nos deux visage en scotchant mes lèvres aux siennes. Je gémis à même ses lèvres, les yeux clos, j'émis un mouvement de bassin avant de l'attirer contre moi et me laisser tomber, en arrière sur le canapé. Désormais sur moi, j'enroulais sa nuque de mes bras en déposant une multitude de baisers sur ses lèvres. Je mis quelques secondes à joindre ma langue à ce baiser. Un éternel et perpétuel combat entre nos deux langues, ainsi qu'entre nos deux âmes. Je le débarrassai vivement de son t-shirt et trainassai mes doigts le long de sa colonne vertébrale. J'osai enfreindre l'interdit, j'osai le combler, j'osai me combler. Ma main descendit d'une lenteur vicieuse vers sa fesse gauche que je palpai avidement en mordant sèchement sa lèvre inférieure. Ce caméléon de merde était un dieu, mon dieu à moi. Mon obsession, ma raison de vivre, il faisait de moi un tout autre homme. C'était si cupide, naïf, pathétique. Je n'étais pas sentimentale, loin de là, mais il représentait l'image même de ce que j'avais toujours attendu au fond de moi. Je cessai subitement de l'embrasser pour poser doucement mes yeux sur son visage parfait. Il n'avait rien d'animal, rien de reptilien. Il était si beau.. Mes doigts caressèrent la surface de sa joue gauche. Je lui souris longuement avant de reprendre mon baiser et me débarrasser de ma chemise que je jetai à terre.

_________________

jonhektor berkovitch est le chat botté. GARGOYLES, STANDING, AT THE FRONT OF YOUR GATE. TRYINT TO TELL ME TO WAIT, BUT I CAN'T WAIT TO SEE YOU. SO I RUN, LIKE I'M MAD, TO HEAVEN'S DOOR. I DON'T WANNA BE BAD, I WON'T CHEAT YOU NO MORE. ROSES, BEL AIR, TAKE ME THERE, I HAVE BEEN WAITING TO MEET YOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


✣ messages : 199



come together
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: ✖ YOU AND ME COULD WRITE A BAD ROMANCE (castiel)   Mar 1 Jan - 13:26

•• Ses lèvres sur les siennes sont une délivrance, le doux pêché, l'exquise absolue. Il le déteste. Il le déteste de le faire se sentir si faible, si dépendant. Il le déteste autant qu'il l'attire. Il encadre son visage de ses mains, l'entendant gémir contre ses lèvres avec un frisson. Il se laisse basculer, collant son bassin contre le sien en écartant légèrement les jambes du chat, pour se caler entre celles-ci avec aisance. Quand enfin leurs langues s'enroulent, s'emmêlent, se démêlent, c'est de nouveau comme une délivrance, l'ultime but. Elles entrent dans une danse endiablée. Se noyant dans son étreinte, il se laisse faire, l'aidant à le débarrasser de son t-shirt, tentant de lui retirer le sien mais dans la hâte de ses mouvements imprécis, il abandonne pour se concentrer sur sa bouche, ses lèvres. Quand il sent sa main se poser sur sa fesse, il grogne doucement contre sa bouche, et lui mordille la lèvre en retour. Il accroche son regard mais Castiel ne sourit pas. Torturé par le désir, les prunelles noircies et pétillantes, il plonge seulement dans la mer de ses yeux bleus, s'y noyant entièrement. Puis il reprend leur baiser, le débarrassant de sa chemise. Ses lèvres brûlantes et indécentes descendent alors lentement le long de son torse et de ses muscles parfaits et réguliers. Ses mains caressent ses hanches, puis ses cuisses, puis son entre-jambe qu'il ose effleurer, enfantin et naïf. S'attaquant à sa ceinture, c'est là que le doute lui tombe dessus à la façon d'un coup de massue. Comme hébété, il se fige dans ses mouvements, ses mains tenant toujours les boucles de sa ceinture, relevant vers lui un regard incertain, et quelque part, effrayé. Que font-ils ? En ont-ils vraiment le droit ? Son regard le questionne, encore. Il a besoin d'aide, il a besoin d'être rassuré, il a besoin d'être guidé. Il a beau faire le fière, tout est bien trop nouveau pour notre caméléon; encore plus une attirance masculine.

_________________
+ MONTRE-MOI TES EDENS, MONTRE-MOI TES ENFERS. J'aime tes envies, j'aime ta lumière. Tous les paysages te ressemblent quand tu les éclaires. icons LLAM & ZMAJ, wood spoon sign
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


✣ messages : 287



come together
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: ✖ YOU AND ME COULD WRITE A BAD ROMANCE (castiel)   Mar 1 Jan - 13:44

Ses lèvres m'écorchèrent vicieusement. Ce salop les descendait le long de mon torse. Je n'avais plus aucun poil, je n'avais plus que de la chaire, plus que de la peau mais peut-être qu'au nom de cette charnelle passion, je serais prêt à laisser tomber mes moustaches et mes griffes à jamais.. Je levai légèrement mon bassin afin de l'aider à déboucler ma ceinture. Je ne savais nullement comment le faire, avec un garçon, avec un caméléon. Je n'en savais que rien, mais je me fichais. Mon instinct devait me guider. Il se stoppa alors d'un seul coup, perturbé par tout ça. Sûrement était-ce trop rapide pour lui. Je dépliai mes jambes pour les rabattre contre moi. À genoux devant moi, je posai ma main sur sa joue et le serrai dans mes bras, encore et encore. Mes mains se baladaient contre son torse, contre ses abdos, le long de ses bras.. Je t'ai connu plus.. directif. lui soufflai-je à l'oreille en me débarrassant moi même de ma ceinture. Je mis quelques secondes à retirer mes bottes et mes chaussettes que je balançai à l'autre bout de l'appart. Je me levai alors et, dos à lui, je baissai mon jean doucement, ténébreusement en ne le quittant pas des yeux. Recouvert d'un simple caleçon, je vins le pousser sur le divan et me placer à califourchon sur sa taille. Mes lèvres sur les siennes, je lui chuchotai ces quelques mots, que peut-être allais-je regretter un jour.. Je suis à toi, laisse toi aller à tes envies.. Oublie Raiponce, oublie ta tour. J'oublierai mes bottes et mon maître. Je veux avoir ma propre fin heureuse, et je ne la visualise qu'à tes côtés Castiel. Je l'embrassai doucement, tendrement, langoureusement, le débarrassant à son tour de son jean et de ses chaussures.

_________________

jonhektor berkovitch est le chat botté. GARGOYLES, STANDING, AT THE FRONT OF YOUR GATE. TRYINT TO TELL ME TO WAIT, BUT I CAN'T WAIT TO SEE YOU. SO I RUN, LIKE I'M MAD, TO HEAVEN'S DOOR. I DON'T WANNA BE BAD, I WON'T CHEAT YOU NO MORE. ROSES, BEL AIR, TAKE ME THERE, I HAVE BEEN WAITING TO MEET YOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


✣ messages : 199



come together
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: ✖ YOU AND ME COULD WRITE A BAD ROMANCE (castiel)   Mar 1 Jan - 17:09

•• Il se retrouve serré contre lui. Ça le rassure déjà. Il se laisse aller dans son étreinte, inspirant à fond son odeur qu'il avait tant appris à redouter dans la forêt. Pourtant aujourd'hui, il y a quelque chose de plus. Un parfum enivrant, une fragrance irrésistible. Ignorant, inexpérimenté dans ce domaine avec un autre mâle, il lève vers lui un regard plein de questions. Ses mains le font frémir et ses paroles un peu sourire. En le voyant se lever, il craint de n'avoir tout gâché. Sûrement va-t-il partir, l'abandonner ici avec son envie qui lui ronge les entrailles. Mais non, il se débarrasse peu à peu de ses derniers vêtements et Castiel ne peut s'empêcher de le dévorer des yeux tandis qu'il baisse son pantalon petit à petit. Son souffle s'accélère, il ne sait pas trop quoi faire, rester là à le regarder, ou bien l'aider ? Il ne bouge pas, figé. Puis soudain, Jon vient se mettre à califourchon sur lui et Castiel serait bien obligé d'avouer que ce corps humain et réactif se réveille au fur et à mesure de leurs contacts répétés. Ses mots achèvent son hésitation et il glisse une main dans sa nuque, se redressant légèrement, pour venir répondre à son baiser avec un peu plus de fougue encore. Il se tortille pour l'aider à se retrouver lui aussi en boxer, se rallongeant en attirant Botté contre lui. Il laisse ses lèvres de perdre dans son cou et ses mains glisser sur son torse de plus en plus bas, à la fois assurées et hésitantes.

_________________
+ MONTRE-MOI TES EDENS, MONTRE-MOI TES ENFERS. J'aime tes envies, j'aime ta lumière. Tous les paysages te ressemblent quand tu les éclaires. icons LLAM & ZMAJ, wood spoon sign
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


✣ messages : 287



come together
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: ✖ YOU AND ME COULD WRITE A BAD ROMANCE (castiel)   Mer 2 Jan - 0:20

Nos bouches s'échangeait avec fougue et passion des milliers de baisers, nos mains caressaient, visitaient l'intégralité de nos corps respectifs. Il n'avait plus d'écailles. Je n'avais plus de poils, et autant dire que ceci jouait en la faveur de l'ébullition de nos envies. Je me levai vivement, le tirant par le bras. Je le conduisis à ma chambre d'une rapidité extraordinairement féline. Je le poussai presque brutalement sur le lit avant de me jeter sur lui. Mes jambes mêlées aux siennes, mes doigts unis aux siens, nos lèvres collées, j'avais l'impression de vivre pour la première fois de mes neuf vies. Je ris doucement lorsque je nous fis rouler dans ma couette. Plus proche que jamais, rien, n'y personne n'était en capacité de nous séparer. Je me débarrassai de mon dernier vêtement et arrachai le siens, vivant au travers de la folie, de l'extase qui me possédait. Ce n'était pas la première fois que je le voyais nu, n'oublions pas que les caméléons ne portaient pas de vêtements ! Quant à lui, c'était sûrement la première fois qu'il voyait mes pieds, sans bottes ! On s'était déjà découverts, auparavant. Désormais, tout était bien différent. Deux êtres, deux corps, deux esprits différents. De la rage à l'envie. De la haine à la passion. J'embrassai alors son torse, chaud, si chaud et trainai ma langue jusqu'au niveau de son nombril, tout en profitant de ceci pour disparaître sous la couette - trop honteux de ce que je faisais. Je lui faisais ce que Black me faisait. Ce que les humains faisaient quoi. Inutile de vous expliquer comment ou de vous faire un dessin, mais chez nous, chez les chats, c'était beaucoup plus simple, mais beaucoup moins .. efficace. Si j'en avais encore la capacité, il était évident que j'en ronronnerai.

_________________

jonhektor berkovitch est le chat botté. GARGOYLES, STANDING, AT THE FRONT OF YOUR GATE. TRYINT TO TELL ME TO WAIT, BUT I CAN'T WAIT TO SEE YOU. SO I RUN, LIKE I'M MAD, TO HEAVEN'S DOOR. I DON'T WANNA BE BAD, I WON'T CHEAT YOU NO MORE. ROSES, BEL AIR, TAKE ME THERE, I HAVE BEEN WAITING TO MEET YOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


✣ messages : 199



come together
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: ✖ YOU AND ME COULD WRITE A BAD ROMANCE (castiel)   Mer 2 Jan - 10:35

•• Il se lève, et le tire par le bras. Joueur, taquin, un sourire enfantin aux lèvres, Castiel le suit sans rechigner, dans la fièvre de l'instant, rassuré seulement par sa présence. Il tombe sur le lit, ayant froid, seul, mais retrouve vite le corps du chat sur lui, retrouvant en même temps cette délicieuse chaleur qui éclot dans son ventre à la manière d'une explosion. Ses lèvres collées aux siennes comme une obsession, il se met lui aussi à rire lorsqu'ils s'enroulent dans la couverture. Ils sont inconscients, ils sont enfantins, ils sont naïfs; et ça leur fait du bien. La seconde d'après, les voilà de nouveau nus tous les deux et Castiel ne peut s'empêcher de faire parcourir son regard de haut en bas, caressant le corps parfait de son amant. Bien sûr qu'ils se sont déjà vus, mais cette fois c'est avec le même corps, à quelques détails près. Un frisson parcourir l'échine de notre brun, qui garde son regard rivé sur Jon, tandis qu'il descend de plus en plus bas. Lorsqu'il disparaît de son regard, il le reporte alors sur le plafond, tentant de garder le contrôle de sa respiration mais celle-ci se heurte brusquement en sentant les bienfaits du traitement de Jon. Il écarte instinctivement un peu plus ses cuisses, agrippant la couette de ses poings avec force, frémissant tout entier. « Jon.. » murmure-t-il dans un souffle rauque, sachant qu'à ce rythme là, il risque de ne pas tenir longtemps. Il se redresse un peu, le cherchant sous la couette pour lui intimer de remonter, venant s'approprier ses lèvres de nouveau comme un besoin. Avec vivacité, il inverse les rôles facilement, appuyant son bassin tout contre celui du chat, se frottant à lui lascivement, un regard ardent planté dans celui, bleuté, de son partenaire. À son tour alors, il fait descendre ses lèvres le long de son torse et plus bas encore, voulant lui rendre à son tour ce qu'il lui a donné.

_________________
+ MONTRE-MOI TES EDENS, MONTRE-MOI TES ENFERS. J'aime tes envies, j'aime ta lumière. Tous les paysages te ressemblent quand tu les éclaires. icons LLAM & ZMAJ, wood spoon sign
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


✣ messages : 287



come together
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: ✖ YOU AND ME COULD WRITE A BAD ROMANCE (castiel)   Mer 2 Jan - 12:41

Passionné à l'idée de lui faire du bien, je me donnais à cœur joie à lui proscrire avec toute la sensualité du monde ce présent érotique qui était si en vogue chez les humains. Je m'appliquai systématiquement à le parcourir de toute ma langue et l'entendre gémir, prendre conscience qu'il adorait ce que je, ( moi, botté ), lui faisais ne faisait qu'augmenter mon excitation. Était-ce possible d'être encore plus enviant de quelqu'un ? Pouvais-je réellement être plus attiré par lui que ce que j'étais ? J'en doutais. J'étais au summum. J'étais au septième ciel. Les rôles furent inversés. Affalé dans mon lit, la tête entre mes deux cousins, je tendais brusquement mes jambes lorsqu'il m'effleura de ses lèvres. Je ne pus m'empêcher de gémir de plus bel en caressant, un à un ses cheveux, en tirant dessus pour lui imposer un rythme, le rythme parfait. Putain, il savait y faire..

Je le fis remonter à ma hauteur et l'embrassai, encore. Nos lèvres étaient faites pour être combinées à jamais, et qu'importe notre monde, qu'importe notre apparence. Ce n'était qu'une pluie de détails dont je me fichais totalement en ce moment même. J'écartai les jambes pour envelopper sa taille, et remuai mon bassin contre le siens. Je ne voulais faire qu'un, et avec lui. C'était lui, personne d'autre. Vas-y.. dis-je entre deux soufflements.

Cette nuit, enfin matinée, était parfaite en tout point. Je n'avais jamais pratiqué tout ce que nous avions fait à ce moment, mais c'était bon, tellement bon. Bien sûr, nous avions changé un maximum de fois nos rôles afin de se procurer le plus grand des plaisirs à chacun. Je voulais son bien, et et ce n'était qu'en le voyant heureux que je pouvais l'être à mon tour. Je n'avais pas coucher avec un caméléon, encore moins avec un homme, je m'étais offert à cet être fascinant, obsédant, fantastique, à ce dieu vivant.. Je m'endormis quelques heures contre lui, peu importe le travail, peu importe les projets du jour, je voulais juste rester avec mon Castiel.

_________________

jonhektor berkovitch est le chat botté. GARGOYLES, STANDING, AT THE FRONT OF YOUR GATE. TRYINT TO TELL ME TO WAIT, BUT I CAN'T WAIT TO SEE YOU. SO I RUN, LIKE I'M MAD, TO HEAVEN'S DOOR. I DON'T WANNA BE BAD, I WON'T CHEAT YOU NO MORE. ROSES, BEL AIR, TAKE ME THERE, I HAVE BEEN WAITING TO MEET YOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


✣ messages : 199



come together
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: ✖ YOU AND ME COULD WRITE A BAD ROMANCE (castiel)   Mer 2 Jan - 12:58

•• Les rôles sont inversés et Castiel tient à lui rendre tout le plaisir qu'il lui a donné. Il suit le rythme imposé, soumis, inconscient, voulant seulement lui faire du bien, lui. Il le veut, il a envie de lui comme jamais il n'a eu envie de personne même en tant qu'homme. C'est lui et personne d'autre, c'est comme une évidence, comme la seule option possible, l'ultimatum de leur destinée. L'entendre gémir décuple sa propre excitation et il remonte alors, embrassant sa bouche, ses lèvres, encore et encore comme un drogué, comme un assoiffé d'amour, de passion et de plaisir.

Et puis ils commencent. C'est bon, c'est chaud, tantôt doux, tantôt torride. Parfois tendre, parfois fiévreux. Un coup l'un, un coup l'autre, ils recommencent autant de fois qu'ils le peuvent jusqu'à l'épuisement, jusqu'à-ce que le souffle leur manque tant qu'ils sont contraints de respirer hors de la bouche de l'autre. C'est quelque chose que Castiel n'a jamais connu ici, ni ailleurs d'ailleurs, quelque chose qu'il découvre, poussé par l'instinct animal qui leur est resté, au-delà des apparences. Ils finissent assoupis l'un contre l'autre comme des enfants, comme des amants, protégées dans leur étreinte éternelle, leurs corps étroitement mêlés encore. Il aime sentir son parfum, son souffle sur son visage, ses lèvres posées innocemment dans son cou, ses mains autour de lui, ses doigts entrelacées aux siens. Il voudrait que jamais cela ne cesse, que la réalité ne les rattrape pas, qu'elle leur laisse vivre eux aussi leur idylle.

Quand il ouvre les yeux, la lueur du jour cogne derrière le rideau. Il ne bouge pas, posant son regard chocolat et doux sur l'être qui sommeille encore à côté de lui. Peut-être devrait-il partir, mais il n'en a pas la force. Il ne sait pas comment l'appeler – Botté, Jon ? – il sait à peine encore qui il est. Ce qu'il sait, c'est qu'il est quelqu'un d'autre à ses côtés, quelqu'un qu'il a du mal à accepter. Il caresse alors doucement ses cheveux, venant embrasser ses lèvres inertes qui frémissent légèrement quand il respire. Il a l'impression qu'il ne s'en lassera pas, il a l'impression que dès qu'à peine l'idée de partir lui effleure l'esprit, que son corps se rétracte pour le paralyser. Il cherche sa main et y entrelacent leurs doigts, les regardant avec un mélange d'incompréhension et de charisme. Il n'est pas prêt à avouer que son coeur tambourine dans sa poitrine; mais il doit bien admettre que son corps, lui, s'est épris de celui de son pire ennemi.

_________________
+ MONTRE-MOI TES EDENS, MONTRE-MOI TES ENFERS. J'aime tes envies, j'aime ta lumière. Tous les paysages te ressemblent quand tu les éclaires. icons LLAM & ZMAJ, wood spoon sign
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


✣ messages : 287



come together
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: ✖ YOU AND ME COULD WRITE A BAD ROMANCE (castiel)   Mer 2 Jan - 13:10

J'ouvris faiblement mes deux yeux. Je n'avais pas envie de me réveiller. J'aimais dormir, comme tous les chats, mais j'aimais particulièrement dormir dans les bras de Castiel. Je me serrai à lui, frottant ma tête à l'épaule sur laquelle j'étais appuyé. Je devais me lever, je devais profiter de cet insecte avant de retourner à land of stories. Je me sentis foudroyer à l'idée d'y retourner un jour. Pourquoi penser à ça ? Pourquoi maintenant ? Je devais oublier tout ça, oui. Je levai la tête pour le contempler. Il ne dormait pas. Je lui souris doucement et colla mon front au siens. Ma main vint se poser sur son visage que je caressai d'une paresse idyllique. T'es réveillé depuis longtemps ? dis-je d'une voix douce, faible. Même le matin, après une nuit aussi mouvementée, il restait toujours aussi agréable à regarder. Je n'éprouvais aucune pensée négative à son égard. Comment avais-je pu, un jour, en venir à le détester autant ? Mon corps fondu au siens, je refusais formellement de me lever de ce maudit lit. Je comptais bel et bien passer ma vie ici, avec cet imbécile heureux dont j'appréciais tant la compagnie. Mon corps désormais perpendiculaire au siens, je croisai mes bras sur son torse et posai ma tête en direction de la sienne pour le fixer, pour apprendre à le connaître un peu plus. J'étudiais chaque traits de son visage. Tout était dessiné, taillé afin qu'il puisse représenté la beauté en elle-même. Je m'étais laissé prendre à mon propre jeu. Le rusé piégé dans sa ruse quoi. Mais je m'en fichais, j'étais bien moi.

_________________

jonhektor berkovitch est le chat botté. GARGOYLES, STANDING, AT THE FRONT OF YOUR GATE. TRYINT TO TELL ME TO WAIT, BUT I CAN'T WAIT TO SEE YOU. SO I RUN, LIKE I'M MAD, TO HEAVEN'S DOOR. I DON'T WANNA BE BAD, I WON'T CHEAT YOU NO MORE. ROSES, BEL AIR, TAKE ME THERE, I HAVE BEEN WAITING TO MEET YOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


✣ messages : 199



come together
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: ✖ YOU AND ME COULD WRITE A BAD ROMANCE (castiel)   Mer 2 Jan - 13:22

•• Il ouvre alors les yeux et Castiel cherche de suite à croiser son regard, à se perdre dans ses prunelles, à s'y noyer volontairement. Rien ne semble pareil ; dire qu'il y a quelques heures encore, ils jouaient la comédie de se persécuter, de rabaisser l'autre insensiblement et qu'à présent, ils ressemblent à deux amants. « Quelques minutes tout au plus. » répond-il en caressant ses cheveux, puis sa nuque et son dos, de ses doigts fins. Il trace chaque contour de son corps pour le connaître encore et encore. Il ne ressemble plus à ce chat détestable qui voulait seulement en faire son quatre heure. Non, il a la peau d'une poupée de cire, et le parfum du plus parfait prince. Amouraché, le caméléon étire un sourire un brin amusé – on ne change pas totalement de personnalité non plus – et vient embrasser sa joue avec dextérité. « Tu as bien dormi ? » Quelques heures tout au plus, mais c'est presque pour lui signaler qu'il veut qu'il soit heureux. Que tout soit parfait pour lui. Il attrape sa main et l'embrasse tendrement, se refusant de sortir de ce lit, se refusant de délier son corps du sien. D'ailleurs, comme effrayé par sa pensée, il resserre d'avantage ses jambes entre les siennes, et caresse son dos de l'autre main, traçant le contour de ses vertèbres. « Je n'aurais jamais cru que j'atteindrais un jour le septième ciel.. avec toi. » est-il obligé d'avouer, un sourire innocent sur le visage, mais brillant de sincérité. Il revient embrasser sa joue, puis le coin de ses lèvres, semblant complètement métamorphosé.

_________________
+ MONTRE-MOI TES EDENS, MONTRE-MOI TES ENFERS. J'aime tes envies, j'aime ta lumière. Tous les paysages te ressemblent quand tu les éclaires. icons LLAM & ZMAJ, wood spoon sign
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


✣ messages : 287



come together
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: ✖ YOU AND ME COULD WRITE A BAD ROMANCE (castiel)   Mer 2 Jan - 13:38

Si j'avais bien dormi ? Oh que oui. Mais je ne pouvais véritablement lui avouer, ce serait lui faire une énorme éloge, et c'était pas ma tasse de lait, enfin pas avec lui. J'aimais le mettre à bout, j'aimais l'agacer, mais j'aimais pas dessus tout qu'il m'embrasse. D'humeur enjouée et taquine, je lui murmurai que non, j'avais mal dormi. Tu parles, tu prends toute la place et tu ronfles comme un rott' Je ne pus m'empêcher de lui sourire par la suite, ce sourire qui lui avouait que je mentais, qui lui avouait que la vérité était toute autre ; j'avais passé la meilleure nuit de ma vie, même si je me refusais de me l'avouer totalement. Il me caressait, et je me cambrais doucement à chaque partie de mon corps que ses longs et habiles doigts rencontraient. Je rêvais. C'était un rêve. Je n'aurais jamais cru que j'atteindrais un jour le septième ciel.. avec toi. Je bus ses paroles d'une telle envie que je ne cessais pas de sourire, sûrement devait-il me prendre pour un fou, mais peu importe, je me sentais bien et en vue de son regard qui pétillait d'envie et de joie, je savais que c'était parfaitement réciproque. J'ouvris grandement ma bouche et mordilla tout doucement son téton sur lequel j'étais vautré. J'avais toujours rêvé de le manger. La situation m'amusait quelque peu, ce pourquoi je ris mélodieusement, grandement. J'étais niais, j'étais au bord du gouffre, ce gouffre plus communément appelé l'amour. Je vins tourner sur moi-même pour prendre le paquet de clope posé sur la table ainsi qu'une boîte de conserve qui faisait office de cendrier. Je m'en allumai une et la fumai, adossé à la tête de lit, mon bras derrière son dos que je caressai. Je lui en proposai une et ce fut au côté de mon caméléon préféré/détesté que je fumai pour la première fois de la journée.

_________________

jonhektor berkovitch est le chat botté. GARGOYLES, STANDING, AT THE FRONT OF YOUR GATE. TRYINT TO TELL ME TO WAIT, BUT I CAN'T WAIT TO SEE YOU. SO I RUN, LIKE I'M MAD, TO HEAVEN'S DOOR. I DON'T WANNA BE BAD, I WON'T CHEAT YOU NO MORE. ROSES, BEL AIR, TAKE ME THERE, I HAVE BEEN WAITING TO MEET YOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


✣ messages : 199



come together
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: ✖ YOU AND ME COULD WRITE A BAD ROMANCE (castiel)   Mer 2 Jan - 14:15

•• À sa réplique, Castiel se met à rire aux éclats, parce que ses expressions de chiens et chats l'amusent. Surtout, il sait que Jon lui ment, il sait que c'est faux, et son sourire le rassure une fois de plus. Quand il lui avoue alors n'avoir jamais cru passer un moment de la sorte à ses côtés à lui – comprenez, que Pascal se tape Raiponce aurait déjà été plus logique encore – il le voit sourire et c'est sans doute la plus belle chose qu'il voit ce matin. Son sourire franc, sincère, nullement moqueur ou trompeur. Juste vrai. Il se met à mordiller son téton et Cassou lâche alors un petit couinement de surprise et de plaisir. Il se cambre légèrement, puis l'observe, que dis-je, le dévore des yeux dès qu'il bouge. Son corps est parfait, il est parfait. Il prend à son tour une clope qui lui est proposée et se l'allume, s'adossant juste à côté de son chat si redouté parfois. Il inspire deux, trois fois puis tourne la tête vers lui, lui recrachant toute la fumée à la figure d'un air sensuel. Encore le provoquer, encore le pousser à bout – dans le bon sens cette fois peut-être ? Il esquisse un sourire effronté et, mutin, vient s'appuyer tout contre lui, posant finalement sa tête sur ses cuisses, fumant sa clope allongé, sans aucune gêne. Hors du temps, hors des principes, hors des règles, voilà où ils sont. Ni ici ni là-bas, pas même ailleurs. Juste dans le monde qu'ils se construisent au fil des secondes et où Castiel espère pouvoir se réfugier le plus souvent possible pour fuir la réalité des évènements. Pourtant, il a une pensée pour Raiponce, sa Raiponce. Que penserait-elle de lui ? Elle ne doit rien savoir. Non, tout cela doit rester secret.

_________________
+ MONTRE-MOI TES EDENS, MONTRE-MOI TES ENFERS. J'aime tes envies, j'aime ta lumière. Tous les paysages te ressemblent quand tu les éclaires. icons LLAM & ZMAJ, wood spoon sign
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


✣ messages : 287



come together
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: ✖ YOU AND ME COULD WRITE A BAD ROMANCE (castiel)   Mer 2 Jan - 14:53

J'inspirai longuement dans ma marlboro en jouant délicatement avec ses cheveux de ma seconde main. Je fermai les yeux, et je songeai à ce qu'aurait été ma vie si j'avais toujours été sous cette forme humaine. Après tout, tout me réussissait dans cette nouvelle vie. J'avais un emploi rémunérant, je n'avais pas à me plaindre de mon physique, puis j'avais désormais Castiel. Il n'était pas un simple plan cul, nan, je le voulais sous toutes les formes possibles ; en tant qu'ennemi, en tant qu'ami, en tant qu'amant.. J'aurais pu passer ma journée à caresser son corps de mes doigts, mais les minutes défilaient tel un souriceau me fuyant. Je tuai ma clope en l'écrasant dans le cendrier et décalai sa tête de mes cuisses pour finalement me lever. Je m'abaissai vers lui pour embrasser sa joue. Appuyé sur le matelas, les pieds à terre, je dégageais les cheveux de son front. Tu veux boire quelque chose ? lui demandai-je, un sourire aguicheur aux lèvres. Ils n'eut le temps de me répondre que je répliquai par dessus le tas. Vas te le faire tout seul ton café, mon gros chat. Je lui grattai le ventre, amusé et riant légèrement, avant de m'éclipser furtivement de la chambre.

Je sortis de la douche au bout d'une dizaine de minute, et c'est habillé que je réapparus au salon, le sourire toujours aux lèvres.

_________________

jonhektor berkovitch est le chat botté. GARGOYLES, STANDING, AT THE FRONT OF YOUR GATE. TRYINT TO TELL ME TO WAIT, BUT I CAN'T WAIT TO SEE YOU. SO I RUN, LIKE I'M MAD, TO HEAVEN'S DOOR. I DON'T WANNA BE BAD, I WON'T CHEAT YOU NO MORE. ROSES, BEL AIR, TAKE ME THERE, I HAVE BEEN WAITING TO MEET YOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


✣ messages : 199



come together
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: ✖ YOU AND ME COULD WRITE A BAD ROMANCE (castiel)   Jeu 3 Jan - 2:11

•• Il est vrai que, à choisir, Castiel préfère rester ici. Après-tout, pourquoi prendre ça pour une malédiction ? C'est vrai quoi ! Ici, il au un corps, des cordes vocales, de la compagnie, il peut parler à Raiponce, il peut lui caresser la joue, il peut embrasser qui il veut et coucher avec la personne qu'il souhaite. Il a un métier, il a un logement, il gagne plutôt bien sa vie... alors pourquoi vouloir retourner dans la peau d'un reptile, repartir dans cette tour immonde et sombre, où seule la forêt s'offre à lui comme échappatoire ? Surtout, il sait que s'ils retournent à Land of Stories, sa relation avec Jon prendra fin. Allons, elle est déjà dérangeante sûrement pour beaucoup de savoir qu'ils sont deux hommes, alors... alors un caméléon et un chat, sérieusement ? Tss, n'importe quoi. Il l'écarte et Castiel se redresse alors, le regardant simplement. Son sourire est aguicheur. Là, il a juste envie de l'embrasser. Il se met à rire lui aussi et part en direction de la cuisine, ayant retenu de la dernière fois où se trouvent les capsules pour le café. Il en fait deux, sait-on jamais si le chat en veut un aussi, et il revient sur le lit – il l'adore son lit – pour poser l'autre tasse sur la table de nuit.

Quand Jon réapparait, Cass' lui offre un sourire mutin et amusé. Il se lève, pose sa tasse et s'approche de lui, caressant sa joue avant de se mettre dos à lui, se collant contre lui. Il lève les yeux, calant sa tête dans le creux de son cou. « Je veux rester avec toi. » murmure-t-il doucement de manière presque inaudible, venant déposer quelques baisers sous son menton, avec un rire insolent. Il cherche sa main, l'attrape et entremêle leurs doigts. Il rêve, il plane, meilleur effet encore que n'importe quelle drogue ! Il ne veut pas revenir dans cette réalité qui ne lui appartient plus et qui surtout, lui arracherait son idylle.

_________________
+ MONTRE-MOI TES EDENS, MONTRE-MOI TES ENFERS. J'aime tes envies, j'aime ta lumière. Tous les paysages te ressemblent quand tu les éclaires. icons LLAM & ZMAJ, wood spoon sign
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


✣ messages : 287



come together
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: ✖ YOU AND ME COULD WRITE A BAD ROMANCE (castiel)   Sam 5 Jan - 15:08

Je souriais, je riais, je prenais du plaisir à lui parler, j'en prenais encore plus à le regarder. Tout ça, tout ce bordel dans ma tête, ça m'était jamais arrivé. C'était peut-être la malédiction qui ne jouait pas en ma faveur, ou bien la reine et l'un de ses sorts. Ce n'était pas normal. Je n'étais pas de cette catégorie de chat là. Je n'étais pas tendre, affectif, sentimental. Moi, j'aimais l'aventure, et j'enviais particulièrement l'usage de mes griffes, et pas celui de ma langue.. Toujours est-il que je ne me posais pas de question. Encerclait de mes bras, dos contre mon buste, j'embrassai son épaule et ne répondis pas à ce qu'il me venait de me dire. Il savait pertinemment que j'en pensais tout autant. Sûrement était-ce impossible, mais je m'en fichais. Je passais au dessus de tout ça, ce n'était qu'un détail parmi d'autre, et j'étais prêt à endurer tous les malheurs du monde pour ses lèvres.. Nom d'une poignée de croquettes sèches. Que m'arrivait-il ? Qu'est-ce que j'avais fait au monde pour mériter ça ? Franchement ? Je caressai tendrement son torse de mes mains en déposant de doux baisers tout au long de sa nuque. Sa peau était si douce, si ferme que j'en frottai mon nez, comme un chat quoi. Je me détachai de lui et partis en direction de ma chambre, tout en ne lâchant naturellement pas sa main. Assis sur mon lit, à ses côtés, le café à la main, je le détaillai une énième fois des yeux. Tu travailles à quelle heure aujourd'hui ? J'voulais savoir combien de temps il nous restait. Je voulais profiter de lui un maximum, sortir dehors, rire, fumer des clopes, l'embrasser, vivre..

_________________

jonhektor berkovitch est le chat botté. GARGOYLES, STANDING, AT THE FRONT OF YOUR GATE. TRYINT TO TELL ME TO WAIT, BUT I CAN'T WAIT TO SEE YOU. SO I RUN, LIKE I'M MAD, TO HEAVEN'S DOOR. I DON'T WANNA BE BAD, I WON'T CHEAT YOU NO MORE. ROSES, BEL AIR, TAKE ME THERE, I HAVE BEEN WAITING TO MEET YOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


✣ messages : 199



come together
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: ✖ YOU AND ME COULD WRITE A BAD ROMANCE (castiel)   Sam 5 Jan - 15:49

•• Il ne comprend pas, il ne sait pas trop, il ne veut pas savoir. D'où vient cette attirance, d'où vient ce sentiment si écrasant et brûlant qu'il le consume de l'intérieur, mais que la douleur est terriblement bonne. Il veut le regarder, le toucher, l'embrasser, sans devoir s'arrêter. Mais la réalité est bien autre, mon cher Caméléon. Comment réagirait Raiponce en apprenant ça, hein ? Impossible. Un secret, voilà ce que c'est, voilà ce que ça doit rester. Il caresse son torse et Castiel frémit, les yeux clos, il est bien. Comme quand il n'était qu'un cousin de l'iguane et qu'il se faisait caresser par sa princesse. Il se laisse entraîner vers la chambre. Il est toujours nu, il ne s'est pas rhabillé, mais le regard du chat ne l'intimide plus, il ne le gêne pas, au contraire ça a même son petit truc excitant. À quelle heure est-ce qu'il travaille ? Il n'en sait rien, il ne veut pas savoir, parce qu'il ne veut pas partir. Mais il est bien obligé de connecter un à un ses petits neurones de reptile pour chercher la réponse, pour creuser vers la raison, vers la réalité et loin de cette délicieuse utopie. « On ouvre que ce soir, aujourd'hui, donc il faut que je sois en cuisine pour dix-sept heures. » Il n'ose pas lui retourner la question, il a peur qu'il s'en aille maintenant, il a peur qu'il le laisse; rien qu'à y penser, il se sent déjà tellement seul. Il ignore l'heure qu'il est – il doit être entre midi et quatorze heures, non ? Aucune idée précise en tout cas pour Castiel, qui garde son regard plongé dans les prunelles exotiques et amourachées de Jon. Des prunelles qui lui renvoient une image de lui qu'il n'a encore jamais vue, et il sourit. Simplement. Ça fait un peu niais, mais personne ne niera qu'on a tous l'air un peu con quand on est amoureux. « Dehors, il faut pas que... » Il a peur que le chat le prenne mal alors il se tait, baissant les yeux. Il ne faut pas qu'on nous voit, il ne faut pas qu'ils l'apprennent.

_________________
+ MONTRE-MOI TES EDENS, MONTRE-MOI TES ENFERS. J'aime tes envies, j'aime ta lumière. Tous les paysages te ressemblent quand tu les éclaires. icons LLAM & ZMAJ, wood spoon sign
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


✣ messages : 287



come together
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: ✖ YOU AND ME COULD WRITE A BAD ROMANCE (castiel)   Sam 5 Jan - 16:19

Dix-sept heure ? On avait largement le temps de profiter de cette douce après midi. Le soleil battait faiblement, mais peu importe, il pouvait y avoir une tornade, un ouragan ou l'éruption d'un volcan, je m'en contrefichais. Tout ce que je désirais, c'était lui, lui, et lui. Rien, ni personne d'autre. Je finis mon café, et posai la tasse sur la table de nuit. Je vins m'étendre sur le lit, sur le dos, et tirai mon apollon sur moi. Je ris lorsqu'il s'écrasa contre moi et ne pus m'empêcher de frotter mon nez au siens en lorgnant un énorme sourire, un sourire que je n'avais présenté qu'à Alice. Toutes mes dents, le bonheur à l'état pur se lisait dans ce sourire. Dehors il faut pas que ? murmurai-je en caressant doucement sa joue. Je voulais prendre l'air moi. Je voulais prendre sa main, et marcher dans la rue, comme les humains le faisaient dans les films qui passent le dimanche après midi à la télévision. Je voulais essayer moi. Manque de pot pour lui, j'étais têtu comme un chat euthanasié. J'avais décidé de sortir, et on allait sortir, qu'importe ce qu'il comptait me dire. Habille toi, et on va dans le parc, ce serait cool, non ?.. Les pupilles dilatées, je le regardais d'une moue incorrigible. Allez, fais ça pour moi.. Je voulais le faire céder. Capricieux ? Juste un petit peu. S'il m'avait dit qu'il voulait aller dehors, je lui aurai sûrement proposer de rester ici. J'étais comme ça, et il devait m'accepter ainsi. Il n'en avait pas vraiment le choix.

_________________

jonhektor berkovitch est le chat botté. GARGOYLES, STANDING, AT THE FRONT OF YOUR GATE. TRYINT TO TELL ME TO WAIT, BUT I CAN'T WAIT TO SEE YOU. SO I RUN, LIKE I'M MAD, TO HEAVEN'S DOOR. I DON'T WANNA BE BAD, I WON'T CHEAT YOU NO MORE. ROSES, BEL AIR, TAKE ME THERE, I HAVE BEEN WAITING TO MEET YOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ✖ YOU AND ME COULD WRITE A BAD ROMANCE (castiel)   

Revenir en haut Aller en bas
 

✖ YOU AND ME COULD WRITE A BAD ROMANCE (castiel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ONCE UPON A TIME :: ✣ life is a huge game :: north east-